Buvait-on uniquement des bières locales avant-guerre ?

Gazette - Publié le 4 août 2017

La mode actuelle est de consommer local, c’est d’ailleurs le but de notre association pour nos bières des Pays Bas Français (Haut de France). Le nombre croissant d’ouverture de brasseries confirme cette tendance. Aujourd’hui, nous approchons le millier de brasseries en France, nous sommes encore loin des 2000 brasseries à la fin du 19ème siècle, mais la dynamique est lancée.
Au début du 20ème siècle, la bière était essentiellement consommée en tonneaux fournis par le brasseur local. Chaque ville ou village avait sa ou ses brasseries. Après la 1ère guerre, le nombre de brasseries a fortement chuté, suite à leur destruction totale ou partielle ou au manque d’effectif valide pour les reprendre. Le développement des moyens de transport, les progrès en hygiène (pasteurisation), et l’arrivée de la bouteille ont permis à la bière de voyager sur de plus grandes distances. On peut donc se demander si le consommateur buvait essentiellement des bières locales avant la seconde guerre ou s’il commençait à boire des bières « exotiques ».

La suite de cet article sera disponible dans la gazette de septembre 2017 (Envoyée aux membres de l’association)

Vous pouvez découvrir ci-dessous 2 liens (Cliquer sur l’image) qui complètent cet article.

Carte de localisation des brasseries

Photos de la totalité des bouchons